habitat économe

Electroménager, audiovisuel et cuisson : comment choisir des équipements économes en énergie ?

Pour consommer moins d’énergie dans son logement, il n’existe pas de recette miracle, mais trois leviers peuvent être actionnés, ensemble ou séparément : renforcer l’isolation, modifier son comportement et s’équiper en appareils plus économes en énergie. En effet, certains équipements sont plus économes que d’autres.

Les équipements électroménagers économes en énergie

Aujourd'hui, plus de 50 % de la consommation d'énergie d'un logement concernent les usages spécifiques de l'électricité : l'électroménager, la micro-informatique et l'audiovisuel. Selon l'Ademe*, ces consommations ont doublé entre 1995 et 2008. Le choix des équipements impacte directement la facture électrique, certains étant plus économes que d'autres.

Equipements électroménagers :

Remplacer les anciens appareils électroménagers par des appareils plus économes en énergie, en les choisissant de classe A+++ ou A++ sur l'étiquette énergie, notamment pour le réfrigérateur et le sèche-linge, les deux équipements les plus gourmands en énergie (lire encadré).

Audiovisuel et micro-informatique :

Préférez les ordinateurs portables, qui consomment de 50 à 80 % d'énergie en moins qu'un poste fixe.
Privilégiez un téléviseur LCD à un écran plasma. Le LCD consomme 1,8 fois plus que les téléviseurs à tube cathodique, mais les écrans plasma en consomment 3,5 fois plus.

Cuisson :

Dans la cuisine, optez plutôt pour une plaque à induction, qui consomme 35 % de moins qu'une plaque en fonte ou vitrocéramique.

Une fois équipé, il ne faut pas oublier l'entretien, qui impacte également la facture. Dégivrez par exemple le frigidaire en moyenne tous les 6 mois. Au-delà de 5 mm de givre, le congélateur consomme 30 % d'électricité en plus.

Et pour rendre votre logement encore plus économe en énergie, n'hésitez pas à recourir aux conseils d'un installateur électricien : il peut faire évoluer vos équipements pour rendre votre logement encore plus confortable tout en réduisant les consommations d'énergie.

* Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie.


Qu'est-ce que l'étiquette énergie

Créée en 1994 et simplifiée en 2010, l'étiquette énergie est obligatoire sur tout le gros électroménager, notamment les réfrigérateurs, congélateurs, lave-linge, lave-vaisselle, fours électriques, caves à vin. Les lampes et les téléviseurs sont désormais concernés. L'étiquette énergie renseigne le consommateur sur les performances de l'appareil et sur sa consommation d'énergie. L'efficacité énergétique de l'appareil est mesurée en termes de classes, qui s'échelonnent d'A+++ à G. Plus la classe est élevée, moins la consommation d'énergie est importante. Outre la classe d'efficacité énergétique, l'étiquette énergie indique notamment :

  • la consommation d'énergie annuelle,
  • la consommation d'eau et la capacité de lavage et d'essorage (pour les lave-linge),
  • le niveau sonore,
  • le nombre de couverts, la classe d'efficacité de séchage et la consommation d'eau (pour un lave-vaisselle),
  • le volume net des compartiments (pour les réfrigérateurs et congélateurs).

Le coût d'achat d'un appareil électroménager avec une classe élevée sera plus important, mais son fonctionnement plus économique. Par exemple, l'économie d'énergie réalisée entre une classe A+++ et une classe A s'échelonne entre 30 et 60 %. Depuis 2010, l'étiquette énergie est commune et harmonisée entre les 27 pays de l'Union européenne.
 

Etiquette énergie
 

 



Association Promotelec

Centrée sur les enjeux de notre société, l'association agit pour :

 En savoir plus

  • Un habitat sûr

  • Un habitat adapté à chacun

  • Un habitat économe et respectueux de l’environnement