habitat sûr

Loisirs et eau : attention au choc électrique

L'été est une période propice au bricolage, aux petits travaux de jardin et aux jeux aquatiques. Cependant, pour bien profiter des loisirs, quelques règles élémentaires de sécurité s’imposent. En effet, parmi les principales causes d’accidents domestiques (340 000 accidents chaque année), deux fois plus d'accidents de bricolage se produisent dans le jardin qu'à l'intérieur de la maison. Plus de détails sur les propriétaires qui disposent d'une piscine.

Piscines et chocs électriques

Pour les particuliers qui disposent d'une piscine, le respect des volumes de sécurité associés à l'installation et à l'utilisation d'appareils électriques est indispensable pour se prémunir du risque  d'électrocution :

  • dans les volumes 0 (intérieur de la piscine) et 1 (autour et au-dessus de la piscine) : seuls des appareils alimentés en Très Basse Tension de Sécurité (TBTS) limitée à 12V en courant alternatif ou 30V en courant continu peuvent être utilisés… Toute baignade est à proscrire lors de l'utilisation d'appareils de nettoyage de la piscine, les risques d'électrocution étant fortement élevés ;
  • dans le volume 2 (entre 2 mètres et 3,50 m de la piscine) : seuls des luminaires de classe II (double isolation) peuvent être utilisés. Les autres appareils peuvent être de classe I (mise à la terre) ou II, mais à condition d'être protégés par un dispositif différentiel à haute sensibilité (≤ 30 mA).


Par ailleurs, depuis le 1er janvier 2004, pour prévenir tout risque de noyade, les piscines doivent être équipées d'au moins un des 4 dispositifs de sécurité suivants : barrière de protection,  couverture de sécurité, abri ou alarme.
 



Association Promotelec

Centrée sur les enjeux de notre société, l'association agit pour :

 En savoir plus

  • Un habitat sûr

  • Un habitat adapté à chacun

  • Un habitat économe et respectueux de l’environnement