habitat économe

Qu’est-ce que la RT 2012 ?

Depuis le 1er janvier 2013, tous les logements neufs doivent être construits en conformité à la réglementation thermique 2012. Son objectif : réduire les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre dans le bâtiment.

Réglementation thermique 2012 (RT 2012)

La réglementation thermique 2012 est entrée en vigueur le 1er janvier 2013 pour toutes les constructions neuves à usage d'habitation, dont le permis de construire est déposé à compter de cette date. Elle se substitue à la précédente réglementation, la RT 2005.
Pourquoi cette nouvelle réglementation ? Le bâtiment est le secteur qui consomme le plus d'énergie en France : plus de 40 % de l'énergie finale totale (lire encadré). Il génère chaque année 123 millions de tonnes de CO2, soit 23 % des émissions de gaz à effet de serre.
La réglementation thermique mise en place en 1974 puis renforcée progressivement, a permis en son temps de réduire de 50 % la consommation énergétique des bâtiments neufs. Suite au Grenelle de l'Environnement en 2007, la loi prévoit de diviser à nouveau par trois cette consommation, qui doit ainsi passer de 150 à 50 kWhep/(m2.an).


Vous faites construire ?

La RT 2012 appréhende la performance énergétique du bâtiment dans sa globalité. Elle favorise l'isolation, l'inertie thermique du bâtiment (c'est-à-dire sa capacité à stocker ou à libérer de l'énergie selon la température intérieure), et l'accès à l'éclairage naturel. Elle impose le traitement des ponts thermiques et de l'étanchéité à l'air du bâtiment, et le recours aux énergies renouvelables pour les maisons individuelles (par exemple la production d'eau chaude avec un chauffe-eau thermodynamique ou solaire).
Ces nouvelles exigences entraînent une réflexion plus approfondie lors de la conception, afin de bien choisir les équipements et systèmes qui permettront d'atteindre le niveau de performance requis. La réalisation d'une étude thermique reste obligatoire en amont de la construction. Celle-ci a pour objectif de définir le niveau de performance énergétique du projet en fonction des équipements et matériaux qui seront utilisés. Il est conseillé de faire réaliser cette étude par un bureau d'études thermiques dont c'est la spécialité.
La réglementation impose également que chaque nouvelle construction intègre un dispositif d'informations à destination des occupants sur leurs consommations énergétiques.


Trois objectifs à respecter

La RT 2012 s'articule autour de trois exigences de résultats :

La différence entre énergie primaire et énergie finale
L'énergie finale est la quantité d'énergie consommée par l'utilisateur final. L'énergie primaire est la somme des consommations nécessaires à la production de cette énergie finale (nécessaire à la production, à la transformation et au transport de cette énergie). Pour l'électricité, il a été décidé par convention qu'1 kWh d'énergie finale correspond à 2,58 kWh d'énergie primaire. Sur la facture d'énergie, 2,58 kWh en énergie électrique correspond donc à 1 kWh. A la différence du gaz, qui bénéficie d'un coefficient 1, ce qui signifie que 1 kWh final est égal à 1 kWh d'énergie primaire.

  • une exigence d'efficacité énergétique du bâti, définie par le coefficient Bbio (ou besoin bioclimatique) : il caractérise la qualité de conception et d'isolation du bâtiment et valorise les aspects bioclimatiques (forme, orientation et environnement du bâtiment). Il définit la limite maximale des besoins énergétiques en chauffage, refroidissement et éclairage ;
  • une exigence de consommation énergétique du bâtiment, traduite par l'indice Cep : il limite la consommation d'énergie primaire totale des cinq postes réglementaires (chauffage, production d'eau chaude, éclairage, refroidissement et auxiliaires**) à environ 50 kWhep/(m2.an) ;
  • une exigence de confort d'été, exprimée par l'indice « Tic » (ou température intérieure conventionnelle) : il caractérise le niveau de température ambiante obtenu en été, en période de forte chaleur, dans des bâtiments non équipés de solution de refroidissement.

 

Contrôle de la conformité à la RT 2012


Le respect à la RT 2012 est vérifié par le biais d'une attestation de prise en compte de la RT 2012, l'attestation thermique. Elle doit être produite par le maître d'ouvrage à deux étapes clés de la construction : lors du dépôt de la demande du permis de construire et à l'achèvement du bâtiment. Attention, l'attestation à l'achèvement du bâtiment doit être réalisée par une tierce partie, avec contrôle de la réalisation.

En savoir plus sur le Label Promotelec Habitat Neuf, gage de qualité pour votre construction

** Ventilation et pompes de circulation des circuits d'eau.



Association Promotelec

Centrée sur les enjeux de notre société, l'association agit pour :

 En savoir plus

  • Un habitat sûr

  • Un habitat adapté à chacun

  • Un habitat économe et respectueux de l’environnement