habitat adapté

A Saumur, Promotelec partenaire de la Mutualité Française pour favoriser le maintien à domicile

Dans le Maine-et-Loire, Promotelec travaille aux côtés des acteurs locaux pour favoriser le retour à domicile des personnes en perte d’autonomie et améliorer leur qualité de vie. L’association fait ainsi la démonstration de son expertise et de sa capacité à accompagner un projet institutionnel transversal qui répond à un enjeu de société majeur.

ALENA logement évolutif pour une nouvelle autonomie


A Saumur, dans le Maine-et-Loire, Promotelec accompagne actuellement un projet phare aux côtés des acteurs locaux, pour développer le maintien à domicile des personnes âgées. Le projet LENA – pour "logement évolutif pour une nouvelle autonomie" – est piloté par le CENTICH (Centre d'expertise national des technologies de l'information et de la communication pour l'autonomie), un pôle de compétences reconnu par les pouvoirs publics et co-fondé par la Mutualité Française.
Le 6 octobre, le CENTICH inaugurera un appartement totalement adapté, évolutif et intégrant les technologies de l'information et de la communication pour l'autonomie tout au long de la vie. Les principaux intervenants au projet y participeront, notamment le président de la Mutualité Française, Etienne Caniard, le Conseil général du Maine-et-Loire ainsi que les acteurs du bâtiment, la CARSAT (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail), l'Agence régionale de santé, les collectivités locales de la région. Un représentant du ministère de la Santé est également attendu.


Retour en douceur au domicile


LENA est un logement pilote adapté aux personnes âgées de plus de 75 ans en sortie d'hospitalisation, dans lequel elles seront placées dans les situations réelles de vie quotidienne afin d'évaluer les travaux à réaliser et les équipements à installer chez elles pour favoriser leur retour et leur maintien à domicile. Ce faisant, ce dispositif contribuera à rompre la fracture technologique des séniors et à démocratiser la domotique. L'appartement permettra également de faire la démonstration aux acteurs du maintien à domicile des technologies et solutions domotiques intelligentes pour assurer autonomie, confort de vie, sécurité, surveillance et assistance à domicile.
Parmi les solutions installées figurent la gestion de la communication avec l'extérieur par interphone vidéo, la gestion des entrées, des alarmes techniques incluant une caméra d'alerte de chute, un chemin lumineux permanent dans l'entrée, un autre avec détection de présence dans les chambres, la motorisation des volets roulants et la gestion des éclairages.
A la suite de l'inauguration, 36 personnes âgées en sortie d'hospitalisation seront accompagnées dans le cadre de ce dispositif pour expérimenter ce logement et le concept global, pendant un an. Elles resteront chacune deux semaines au plus dans l'appartement avant de regagner leur domicile.
 

Un partenaire essentiel


Associée dès la genèse du projet selon le vœu exprimé par la Mutualité Française, l'association Promotelec joue un rôle moteur. Pour Jawad Hajjam, directeur du CENTICH, « Promotelec est un acteur fort de l'organisation de cette opération, car elle a permis de réunir un consortium de partenaires qui ont rendu possible la création du logement, notamment en y associant un grand industriel. Promotelec joue également un rôle clé pour vulgariser la technologie auprès des collectivités locales, des institutions et des personnes et pour déployer l'information. »
L'opération de Saumur est exemplaire à plus d'un niveau. Le projet s'inscrit dans un double cadre : il vient en soutien du PAERPA (parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d'autonomie) du territoire de Saumur (voir encadré), mais aussi en réponse au projet de loi sur l'adaptation de la société au vieillissement de la population, qui prévoit l'évolution des foyers-logements. Créés dans les années 60, ces foyers non médicalisés sont ouverts aux personnes âgées encore autonomes, mais qui ne peuvent ou ne souhaitent plus rester dans leur logement. L'appartement qui sera inauguré à Saumur se trouve dans l'un de ces foyers-logements, il est mis à la disposition du CENTICH par Saumur Habitat, le bailleur social de l'agglomération.
Autre facteur de réussite, l'hôpital de Saumur a accepté de jouer le jeu. Car son rôle est primordial. « L'enjeu c'est de gagner du temps, reprend Jawad Hajjam, du CENTICH. 48 heures seulement après l'hospitalisation, on sait de quels outils techniques a besoin la personne car l'hôpital nous fournit un rapport. Avant qu'elle n'arrive dans l'appartement, on y envoie une équipe d'ergothérapeutes qui y installent les équipements techniques dont elle aura besoin. On va ensuite coordonner les scénarii pour l'accompagner chez elle, dans son logement, et faciliter son retour à domicile. »
 

Et après…


Les acteurs du projet travaillent déjà à la suite. Leur objectif est de démontrer que ce type de dispositif a une valeur sociale, humaine et économique, car il permet d'éviter l'accident et une nouvelle hospitalisation, dont le coût est important pour la collectivité. La Mutualité Française ambitionne de déployer cette opération dans d'autres régions. L'objectif, à terme, est d'équiper un appartement dans chaque foyer-logement qui maille le territoire.
Dans cette optique, à l'automne, Promotelec contribuera, en partenariat avec la Mutualité Française et le CENTICH, à élaborer un référentiel présentant l'ensemble des solutions répondant au maintien à domicile. Ce document servira de référence pour l'équipement de logements. Promu par la Mutualité Française à l'échelon national, il sera également porté par d'autres acteurs. Ce référentiel pourrait venir étoffer la mention "Habitat adapté à chacun" du Label Promotelec Habitat Neuf.

Vous avez un projet similaire dans votre ville ou votre région ?
L'association Promotelec peut vous accompagner. Contactez-nous.

Contact : Sylvie Rumigny – 01 41 97 42 74

LES PAERPA Les PAERPA, parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d'autonomie, ont été initiés par le ministère des Affaires sociales et de la Santé en 2012. Ces parcours ont pour objectif d'accroître la pertinence et la qualité des soins et des aides dont bénéficient les personnes âgées et d'améliorer ainsi leur qualité de vie et celle de leurs aidants et l'efficience de leur prise en charge. Ils sont pilotés par les Agences régionales de santé (ARS).